Retour

Les dents des enfants doivent être brossées dès leur apparition, mais aucun dentifrice n’est nécessaire avant l’âge de 6 mois. Il devient nécessaire dès l’arrivée des molaires, mais toujours en petite quantité. Par exemple, à cet âge, il est possible de ne l’utiliser qu’une fois sur les deux brossages préconisés par jour.

C’est notamment au moment de la diversification alimentaire que le brossage des dents devient primordial. Les produits transformés achetés pour bébé peuvent contenir des sources d’agressions (par exemple du sucre) pour les dents des enfants qui n’ont connu jusque là que du lait.

En ce qui concerne le dentifrice, qu’il soit dans un goût plus attractif (à la fraise notamment) ou non, le principal est d’éviter la présence de sodium lauryl sulfate. Même s’il n’est pas véritablement toxique, il s’agit d’un détergent fort utilisé également dans les produits ménagers pour ses effets épaississants et sa capacité à créer de la mousse. C’est également un allergène qui peut créer des irritations de la peau et des yeux. Très décapant, il risque d’altérer le biofilm, la couche protectrice présente sur les dents.

L’autre paramètre à prendre en compte dans le choix du dentifrice : le dosage en fluor. Très utile pour prévenir le risque de carie, il ne faut cependant pas l’utiliser à outrance. Surdosé, il crée des tâches irréversibles sur les dents. Pour le brossage des dents des enfants de moins de 6 ans, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), recommande un dosage de 500ppm de fluor, soit l’équivalent d’un petit pois de dentifrice fluoré. Même avalée (lorsque l’enfant ne sait pas encore recracher correctement), cette quantité est assez petite pour être inoffensive.

Source : L’Express