Retour

Il s’agit des appareils multi-bagues, ou multi-attaches : des appareils dentaires qui sont collés ou scellés sur les dents. Les fils métalliques reliant des boîtiers plus ou moins flexibles, des anneaux élastiques et des ressorts provoquent, grâce à des forces dosées de façon extrêmement précise par votre orthodontiste, les déplacements dentaires prévus.

Les boitiers métalliques, les plus classiques, sont les attaches traditionnellement utilisées en orthodontie avant l’invention des attaches céramiques. Elles sont particulièrement robustes, et permettent de traiter tous les cas y compris les plus complexes.

Les versions en céramique sont également très solides et ne tâchent pas les dents. Ils sont généralement plus utilisés en orthodontie adulte, car moins visibles que les boitiers métalliques. Les boitiers, aussi appelés « brackets » ou « bagues », peuvent également être collés sur la face intérieure des dents, rendant l’appareil dentaire invisible lors du sourire.

On appelle cette technique « l’orthodontie linguale ».Plusieurs composants peuvent s’ajouter à l’appareil dentaire multi-attaches afin d’optimiser son fonctionnement, tels que les élastiques ou les vis d’ancrage.

Les élastiques : A ne pas confondre avec les ligatures, souvent élastiques, qui entourent les brackets, les élastiques sont à poser, en fonction de la complexité des cas, entre les deux arcades de la mâchoire. Ils vont servir à remettre les dents d’une arcade « en face » de celles de l’autre arcade. Ils doivent donc être portés jour et nuit afin que la traction qu’ils provoquent soit continue et efficace. Il est cependant possible de les enlever durant les repas, à condition de bien les remettre une fois terminé.

Ces élastiques doivent être changés quotidiennement, et remplacés dès qu’ils cassent, l’idéal étant de conserver toujours un paquet de rechange sur soi. Une fois les recharges épuisées, une visite chez l’orthodontiste permettra de refaire le plein et de ne pas perdre le travail orthodontique. En effet, une journée sans élastiques correspond à une semaine de travail d’élastique de perdue, donc à une semaine de traitement en plus !

Les vis d’ancrage : La vis d’ancrage est apparue comme une véritable révolution. Auparavant, le traitement orthodontique s’appuyait uniquement sur d’autres dents correctement installées pour corriger l’alignement dentaire, ce qui pouvait avoir comme effet indésirable de déplacer la dent d’ancrage dans une mauvaise direction pour corriger les autres.

Désormais, grâce à la vis d’ancrage, le déplacement profite d’un point d’appui stable, placé en dehors de la denture qui se déplace. Indolores à l’installation, elles permettent ainsi d’assurer les déplacements dentaires prévus. Elles sont retirées à la fin du traitement et ne laissent ni traces ni séquelles.